A qui s’adressent les Buddys ?

Grâce à la médication antirétrovirale, une infection par VIH n’est certes plus mortelle, mais un résultat positif est toutefois vécu par la plupart comme une césure profonde et difficile à surmonter dans leur vie. Ce choc est souvent déclenché par les vieux préjugés sur le sida, lesquels sont encore très présents dans les esprits. En particulier les plus jeunes ne connaissent presque aucune personne séropositive et n’ont souvent aucune idée réaliste de ce qu’est la vie d’une personne séropositive de nos jours.

Suite à un diagnostic de séropositivité, les premières réactions sont souvent des sentiments de culpabilité, des remords et de la panique. Cette phase intervient parfois plusieurs années plus tard, après une longue période de refoulement. A ce moment-là, il est important de savoir que quelqu’un est à ses côtés, avec lequel on peut parler de tout, ouvertement et en toute confiance, et qui sait précisément de quoi on parle.

C’est là qu’intervient le projet buddy.hiv de la Deutsche AIDS-Hilfe. A l’échelle nationale, les personnes testées séropositives depuis peu sont orientées vers des gens qui vivent depuis un certain temps avec le virus, qui sont à leurs côtés et qui souhaitent les accompagner durant les premières étapes de leur séropositivité.

Avec ces Buddys spécialement formés, il est notamment possible de parler des questions qui surgissent après le diagnostic, comme par exemple :

  • A qui puis-je parler de ma séropositivité ?
  • Je sais qui m’a infecté – comment gérer la rage qui est en moi ?
  • Comment appréhender le thème du VIH et du sexe ?
  • Où trouver des médecins spécialisés sur le VIH ?
  • Quels groupes de soutien locaux et nationaux existent ?
  • Où obtenir un conseil et une assistance professionnelle ?

Buddy.hiv comble ainsi une lacune entre le test du VIH et les offres de conseil professionnelles, comme par exemple des associations d’aide contre le sida. Les Buddys ne proposent pas de conseil professionnel classique mais font profiter les autres de leur expérience de vie. De même, les Buddys ne fournissent pas de conseils juridiques, médicaux ou psychologiques. Tous les Buddys liés à ce projet sont assujettis au devoir de réserve, mais ne disposent pas d’un droit de refus de témoignage. Lors de la prise de contact par courriel avec les Buddys, aucune confidentialité absolue ne peut être garantie pour des raisons techniques et malgré le respect de toutes les dispositions relatives à la protection des données.

Le projet des Buddys a été élaboré par des personnes séropositives.